Minneapolis

Minneapolis

Minneapolis se situe dans le nord-ouest du Midwest, région du centre nord des États-Unis, à environ 400 kilomètres du Canada.

Plus précisément, Minneapolis est localisée dans le comté de Hennepin (Hennepin County), dans le nord-est de l’État du Minnesota, non loin de la frontière avec le Wisconsin. La ville compte plus de 420 000 habitants. Avec sa voisine Saint Paul, capitale de l’État, elle forme une zone urbaine de plus de trois millions d’habitants. Ces deux cités sont connues sous le nom de « villes jumelles » (Twin Cities).

Comme toute ville américaine, Minneapolis possède son propre drapeau et ses armoiries.

Drapeau de Minneapolis
Drapeau de Minneapolis
Sceau de Minneapolis
Sceau de Minneapolis

Le nom Minneapolis est attribué à Charles Hoag, premier maître d’école de la ville, qui proposa en 1852 de combiner les mots dakota « mni » (eau) et grec « polis » (ville).

Jusqu’à la seconde moitié du 19ème siècle, l’histoire de Minneapolis est intimement liée à celle des Dakotas — tribu d’Amérindiens appartenant au groupe ethnique des Sioux — qui occupaient à l’origine son territoire bien avant l’arrivée des premiers explorateurs français dans les années 1680. C’est en 1679 que le franciscain Hennepin, envoyé par Louis XIV pour explorer la région ouest de la partie française du Nouveau Monde, découvre ce qui deviendra l’État du Minnesota. De nombreux lacs ou rues portant des noms à résonance française sont les preuves de cet héritage.

Native American Powwow Dancer
Native American Powwow Dancer

La ville s’est construite au confluent du fleuve Mississipi et de la rivière Minnesota sur un terrain relativement plat. Pas moins de 22 lacs sont situés à l’intérieur de ses limites — la plupart d’entre eux étant néanmoins réduits et peu profonds — d’où son surnom de « Cité des lacs » (City of Lakes). Leurs bords sont vierges de toutes constructions, la ville les interdisant sur toutes les berges.

La ville est également riche en grands espaces verts. 150 parcs et 320 kilomètres de sentiers de randonnées, pistes VTT et bandes cyclables y sont aménagés. Le Grand Rounds Scenic Byway System alterne sur 80 kilomètres autour de l’agglomération les cascades, criques, zones humides et sites historiques qui permettent de voyager dans le temps, aux origines des États-Unis et du Minnesota. Le Mississippi National River and Recreation Area regroupe toute une série de parcs et de sites sur une centaine de kilomètres et alterne décors urbains et paysages vierges de toute présence humaine. Le Minnesota Landscape Arboretum est un jardin d’horticulture et un arboretum de 4,60 km2.

 Minnehaha Falls

Il est intéressant de mentionner que les White Earth Band of Ojibwe, membres de la tribu autochtone des Chippewas, récoltent encore de nos jours et de manière traditionnelle le « riz sauvage » (Wild Rice), appelé également zizania palustris ou zizanie des marais. La moisson se fait à la main, sur l’eau, en inclinant les long panicules et en les battant à l’aide des rames de manière à faire tomber les grains — très allongés et de couleur noire — dans les canoës. Les premiers Français arrivés en Amérique du Nord ont appelé cette plante « folle avoine ».

Minneapolis est un grand centre industriel et commercial. L’histoire de la ville s’est construite sur deux siècles autour de la farine et des industries du bois, grâce respectivement aux riches terres cultivables du sud et aux forêts du nord du Minnesota. Les chutes de Saint Anthony (Saint Anthony Falls), les plus hautes du Mississippi, fournirent l’énergie hydraulique nécessaire à l’exploitation des scieries et des minoteries. Plus d’une vingtaine de minoteries y furent construites. Nombre d’entre elles toujours existantes et visitables contribuent à la richesse architecturale de la ville. Un autre surnom de la ville est d’ailleurs « Cité des minoteries » (Mill City). Minneapolis fut même la première ville des États-Unis redistribuant la farine dans tout le pays via un dense réseau ferroviaire. Elle est aujourd’hui encore le premier marché au blé des États-Unis, l’une des plus grandes places céréalières mondiales.

Mill Ruins Park
Mill Ruins Park

Les industries des machines agricoles y sont aussi fortement implantées. Son économie s’est en outre diversifiée dans des domaines aussi variés que les produits agroalimentaires, électroniques et médicaux. 16 des 500 plus grandes entreprises américaines (et 30 parmi les plus riches du monde) ont implanté leur siège social dans l’agglomération.

La ville est historiquement une ville de shopping. Le tout premier centre commercial fermé et climatisé des États-Unis, le Southdale Center, y a été ouvert le 8 octobre 1956. Une véritable ville souterraine s’est développée avec des boutiques, des bars et des restaurants reliés par des tunnels ou des ponts couverts. On y trouve également la deuxième plus grande galerie marchande des États-Unis, le Mall of America.

Mall of America
Mall of America – (730 000 m2 de superficie, 520+ commerces, 30 000 plantes et 300 arbres, 20 000 places de stationnement, 1 mini golf, 1 parc d’attractions, 1 aquarium, 400 événements et 42 millions de visiteurs par an)

Minneapolis s’est beaucoup tournée vers la culture en devenant un important pôle pour les arts graphiques.

Le Guthrie Theater, conçu par l’architecte français Jean Nouvel, est un théâtre populaire qui encourage la production de grandes pièces littéraires et cultive les talents d’acteur. Le Minneapolis Institute of Art, un des plus grands musées des États-Unis, offre une collection encyclopédique de l’histoire de l’art avec plus de 100 000 objets couvrant une période historique de 5 000 ans. Le Minnesota Orchestra est l’un des orchestres symphoniques américains parmi les plus réputés. Le Cyrus Northrop Memorial Auditorium est une salle d’arts du spectacle qui contient le troisième plus grand orgue des États-Unis (6 975 tuyaux comprenant 108 rangs et 81 mixtures). Le Walker Art Center, fondé dès 1879, se concentre sur l’art moderne. Le Minneapolis Sculpture Garden est un parc d’exposition de sculptures qui couvre actuellement une superficie de quelque 44 500 m². Le Frederick Weisman Art Museum, conçu par le célèbre architecte canadien Frank Gehry, est un musée d’art rattaché à l’Université du Minnesota.

Minneapolis Institute of Art
Minneapolis Institute of Art

L’Université du Minnesota (University of Minnesota, Twin Cities) fut fondée en 1851. Elle est située sur deux campus dans chacune des deux villes jumelles reliés par un système d’autobus réservé et gratuit. Son corps étudiant est le deuxième plus grand des États-Unis avec 53 000 étudiants et un rapport de 1 professeur pour 16 étudiants. Elle offre un programme de plus de 50 diplômes interdisciplinaires, 143 programmes de premier cycle (undergraduate degree) 200 programmes de cycle d’études supérieures (graduate degree) et regroupe 200 centres et instituts spécialisés et 19 écoles.

L’université est régulièrement classée parmi les 30 meilleures au monde par le classement de Shanghaï (Academic Ranking of World Universities). En 2012, elle est même classée 12ème en mathématiques, 13ème en médecine et pharmacie, 25ème en droit, et 25ème en technologie & ingénierie, sur 1 000 universités référenciées. Elle a accueilli 29 Prix Nobel, 3 Prix Pulitzer et plusieurs personnalités notables comme les deux vice-présidents des USA Hubert Humphrey et Walter Mondale, ainsi que Bob Dylan.

L’université a une activité de recherche intense liée à l’environnement, au développement durable et aux ressources et énergies renouvelables. Son impact économique annuel est estimée à 8,9 milliards de dollars sur l’économie locale. Dans le domaine sportif, les Minnesota Golden Gophers défendent ses couleurs.

Golden Gophers (Football)
Golden Gophers (Football)

Dans les années 1980, une nouvelle vague de musiciens représentée par des artistes comme Prince, The Revolution, les Hüsker Dü, The Replacements, The Jayhawks, Atmosphere ou encore Soul Asylum contribuèrent à bâtir la réputation artistique de la ville et donnèrent naissance à un courant musical, le « Minneapolis sound ».

Prince (de son vrai nom Prince Rogers Nelson) est le plus célèbre d’entre eux. Certaines de ses chansons font référence à la ville. Il a débuté dans le club First Avenue, club où se déroule une partie de l’intrigue du film « Purple Rain ». Il a de nombreux surnoms, les plus connus étant « Love Symbol » et « The Kid from Minneapolis ».

Mais au-delà de la face proche de la nature avec cette dose de musique permanente, Minneapolis est surtout une ville au sein de laquelle il fait bon vivre avec un ciel bleu la plupart de l’année, y compris au cœur de l’hiver quand la température descend régulièrement sous les -15°C.

Et on oublierait l’essentiel si on ne parlait pas de la gentillesse si particulière des habitants, héritiers d’une descendance nordique et de la proximité du Canada, ce qui les rend si agréables au quotidien.

Découvrez Minneapolis sur le site officiel de la ville, sur Wikipedia (en anglais) et en images dans notre galerie.


Le Minnesota (prononcé en anglais [mɪnəˈsoʊtə]) est un État du Midwest des États-Unis, bordé à l’ouest par le Dakota du Nord et le Dakota du Sud, au nord par les provinces canadiennes du Manitoba et de l’Ontario, à l’est par le lac Supérieur et le Wisconsin et au sud par l’Iowa.

Le Minnesota se caractérise par une nature omniprésente et préservée… et pas seulement à cause de ses 10.000 lacs.

Le mot Minnesota vient de « mnisota », nom donné au fleuve Minnesota par les Dakotas. Min (parfois mini, ou minne) peut être traduit comme l’eau. Mnisota est alors traduit comme « l’eau de couleur de ciel ». Beaucoup d’endroits dans l’état contiennent le mot de la langue dakota pour l’eau, telle que des chutes de Minnehaha (la chute d’eau), Minneiska (l’eau blanche), Minnetonka (la grande eau), Minnetrista (l’eau tordue).

Le Minnesota a historiquement toujours été une terre d’accueil pour les populations scandinaves et germaniques. Les premiers ont toujours cherché à s’établir de préférence dans les forêts du nord de l’État tandis que les seconds s’installèrent plus souvent dans les plaines du sud. Minneapolis étant située entre les deux régions possède en conséquence une large partie de sa population descendant de ces ethnies.

Le fleuve Mississipi est une voie commerciale majeure qui relie même les États-Unis au reste du monde. Plus de la moitié des céréales produites aux États-Unis sont en effet acheminées par bateau jusqu’aux principaux centres d’exportation du pays.